credits : Ludovic Quinton

credits : Maybe Monday

Jeebrahil est un artiste dont la musique est le reflet d’une vie imprégnée de diverses influences et de profondes racines cultu-relles. Né en Guadeloupe, sa passion pour la musique s’enracine dans son enfance à Sainte Anne, où il découvre dès l’âge de cina ans les merveilles du Gwo Ka, la musique traditionnelle de l’île, qui devient pour lui une source d’inspiration inépuisable. Dès son enfance, il explore un éventail de genres musicaux, de la musique ambiante au rap en passant par les Bandes Originales de Films.

Plus tard, Son intérêt grandissant pour la production musicale le pousse à expérimenter avec les samplers et les logiciels de M.A.O., jetant ainsi les bases de sa future carrière.

Ce lien sensoriel avec les rythmes et les mélodies de sa terre natale forge sa pratique musicale, imprégnant chacune de ses compositions d’une profonde connexion avec son patrimoine.
Passionné par l’univers du digital, Jeebrahil utilise les outils numériques comme un moyen d’expression privilégié pour sa musique.

À travers sa musique, Jeebrahil rend hommage au patrimoine caribéen et explore des univers sonores qui transcendent les frontières. Créateur de beats, il marie habilement les sonorités post-Dilla avec les rythmes Afro-Caribéens, créant ainsi des compositions innovantes qui captivent l’oreille et l’esprit.

Son intérêt pour la production musicale le pousse à expérimenter avec les samplers, les machines de composition et les logiciels de M.A.O., jetant ainsi les bases de sa future carrière.
En 2007, il rejoint le groupe BÔKAZ, où son talent émerge au sein d’une collaboration fructueuse avec ses amis et frères artistes.

C’est en 2011, lors d’un séjour à Londres, que Jeebrahil trouve de nouvelles perspectives pour son art, enrichissant sa créativité à travers des rencontres et des découvertes musicales.
Intégrant en 2012 le collectif Noircity, Jeebrahil sort son premier album, « Lost Highlands », en 2013, composé de 9 titres basés sur les 8 rythmes du Gwoka, dont le Takout, ancrant ainsi son style dans ses racines tout en invitant au voyage.

Avec 6 EP et LP à son actif, il s’illustre également en tant que compositeur de musique de film, contribuant à deux courts métrages récompensés dans divers festivals. Le dernier, « Afro Algorithms », est sélectionné pour figurer parmi les 222 œuvres présentes sur la Lune, dans le cadre du prestigieux Lunaprise Museum, à bord de la sonde Odysseus.

En résumé, Jeebrahil, au delà de sa vocation d’artiste : fait le lien entre le pont entre passé et présent, entre tradition et modernité, avec une musique transcendant les frontières et invitant à un voyage immersif au cœur de son univers sonore unique.